noel 2014 040

 

Janvier

Janvier étire ses ombres mélancoliques

Sur l'étang aux reflets gris et métalliques 

Le ciel et l'eau immobiles se mélangent 

Un oiseau solitaire siffle sur sa branche  

Soudain le voile de l'horizon se déchire  

Le paysage a retrouvé un grand sourire

Les mouettes tournent encore et encore

Les bateaux se balancent au gré du port 

Janvier allonge ses ombres ensoleillées

Sur la colline où fanfaronnent les oliviers

Un étourneau tournoie sur le castellas 

Des corbeaux s'enfuient et croassent 

Un dimanche après-midi en plein hiver

Quand la Provence a le coeur au vert 

Un coin de ciel vient me tendre la main

Le vent joue avec les branches des pins