Vendredi 9 Juin

Colline 3 avril 006

 

Que tournent les heures, les mois et les ans

Tu seras toujours dans notre cœur présent

Sous ton chapeau de paille en plein juillet

En train de tailler le mimosa ou les rosiers

Près de la fontaine, un arrosoir à la main

Pour mieux chouchouter ton cher jardin

Que tournent les ans, les mois et les heures

Tu seras là avec moi dans le rétroviseur

Au bord d’un torrent à l’eau cristalline

Au détour d’un petit sentier sur la colline

Sur cette plage en tête à tête avec l’horizon

Ou bien juste au soleil sur ton cher balcon

Que tournent les heures, les ans et les mois

Que le ciel brûle ou bien qu’il fasse froid

Tant d’images dans mes yeux se bousculent

Tant de souvenirs avant que la vie ne bascule

Gravés à jamais dans les lignes de ma main

Je ne te dis pas « adieu », juste à demain…